L’essentiel à savoir sur la bouture de cerisier

Le bouturage est une technique que le jardinier utilise sur une plante ou une fleur afin d’accélérer sa reproduction. Cependant, peu sont ceux qui arrivent à la pratiquer pour le bien de leur jardin. La lecture de cet article vous fera connaître les différentes étapes pour une bouture de cerisier réussie et les préliminaires à observer avant de s’y mettre.

Les préliminaires à observer avant toute bouture de cerisier

Il est mieux de commencer la bouture de cerisier pendant la période du printemps. Cependant, vous pouvez le faire aussi dès que la saison d’été touche à sa fin. Pour un bouturage réussi, il faut tenir compte d’un certain nombre d’éléments indispensables à savoir : le pot, les branches de cerisier, l’hormone de bouturage, le sol des boutures. Visitez le lien de ce site pour plus d'informations utiles.

Pour avoir les résultats escomptés après le bouturage de votre cerisier, il faut attendre deux mois, voire trois mois. Si vous ne vous y connaissez pas dans le bouturage, vous pouvez faire intervenir un spécialiste en jardinage pour vous aider. Toutefois, vous pouvez commencer à leur faire vous-même jusqu’à maîtriser cette technique.

Les différentes étapes pour une bouture de cerisier réussie

Pour effectuer une bouture réussie de cerisier, il faut suivre un certain nombre de procédures. Dans un premier temps, il faut d’abord apprêter les boutures. Ensuite, il faut les mettre dans un récipient  rempli d’eau pendant trois heures au maximum. Après cette étape, il vous revient de préparer le sol destiné au bouturage.

Enfin, il ne vous reste qu’à mettre en terre vos boutures de cerisier. Le conseil d’or à observer est ceci : Arroser très régulièrement vos boutures tout au moins dès les premiers jours. Évitez également de les exposer aux rayons solaires. Il est préférable de les mettre à l’ombre dès le début afin qu’elles grandissent mieux et soient enracinées dans le sol.